Futur

« On peut rester branché avec son temps, avoir une vision du futur. D'ailleurs à mon sens, on ne peut faire cela qu'en ayant une attitude d'artisan. Grâce à cette attitude, on peut véhiculer une vraie modernité ».

« Ma vision du futur, c'est qu'en l'an 2000, on prendra une navette spatiale pour aller à Tokyo en 30 minutes, mais en même temps, on prendra toujours son vélo pour aller à la boulangerie. »

« On sent que l'an 2000 est un pétard mouillé : on ne va pas se réveiller différent le 1er Janvier au matin ! »
 

 

RETOUR